Menace de grève dans les ports : le conflit dans le remorquage au Havre touche l’ensemble des professions portuaires

IMG_1491

A moins d’un revirement de dernière minute de l’Etat, le port du Havre sera bloqué par une grève à partir du milieu de la semaine prochaine. Les unions locales du Havre (Cgt, Cfdt, Cgc) ont déposé vendredi un préavis pour protester contre les risques de déréglementation généralisée du travail portuaire. Il concerne toutes les professions, remorquage, dockers, portiqueurs, lamaneurs… et qui devrait être étendue à l’ensemble de la zone industrialo-portuaire. Dans le même temps, les syndicats salariés du remorquage appelle à une grève nationale qui concernerait touts les ports de France. « C’est aberrant d’en arriver à une telle extrémité alors que nous demandions seulement que l’Etat fasse applique la loi », regrette Mathieu Ebran, délégué CGT officiers du remorquage au Havre.

A l’origine de l’affaire, l’éternel conflit avec la SNRH (Société nouvelle de remorquage du Havre) qui depuis son implantation au Havre en 2006 ne respecte pas, indique les syndicats, la réglementation du travail, notamment au niveau de la sécurité portuaire, imposé à l’opérateur historique, la compagnie Boluda (ex-Abeilles). La grève de la faim entamée le 13 août dernier par un chef mécanicien de la SNRH, Alain Bourgeois, qui dénonçait les conditions de travail dans son entreprise avait fait ressurgir le problème. Sollicitées sans relâche par les syndicats, les autorités préfectorales avaient fini par admettre que le code du travail devrait être respecté et se préparaient à mettre en demeure la SNRH, avec la menace d’une suspension provisoire d’agrément qui l’obligeait à cesser son activité. Mais explique les syndicats « le préfet vient d’être désavoué par sa hiérarchie et évoque maintenant le risque d’être attaqué en justice par la SNRH qui pourrait trouver des failles dans le code du travail ». En d’autres termes, ajoute Mathieu Ebran, la SNRH « pouvait continuer à travailler dans l’illégalité alors que pendant ce temps-là, la compagnie Boluda qui respecte la loi doit licencier du personnel car, victime d’une distorsion de concurrence, elle est de fait moins compétitive ». En moins d’un an, les effectifs sont passés de 160 à 80 marins.

La décision mercredi 9 septembre d’Alain Bourgeois d’arrêter sa grève de la faim parce qu’il ne pouvait « plus rien espérer » a mis le feu aux poudres. « En acceptant les agissements de la SNRH, il est clair que l’Etat veut aller plus loin en modifiant le code du travail maritime. Ce n’est plus à la SNRH de respecter la loi, mais c’est la loi qui doit se plier aux exigences la SNRH ». Les syndicats soupçonnent une volonté de « casser tout le système social » en s’inspirant par exemple de ce qui se pratique à Rotterdam avec la disparition du pavillon national. « On évoque même dans notre ministère de tutelle la notion d’astreinte sur le lieu de travail : c’est une véritable déclaration de guerre ». Toutes les professions maritimes et portuaires se sentent désormais concernées. La grève qui devrait commencer mercredi ou jeudi est une grève de 24 heures reconductible.

Source : ANI
Date : 14/09/2009 09:17

Publicités

One Response to Menace de grève dans les ports : le conflit dans le remorquage au Havre touche l’ensemble des professions portuaires

  1. Durand dit :

    Les faits sont là , la SNRH ne respecte pas la loi .Ce qui justifie largement une mobilisation générale .Ceci dit je respecte les navigants (pas tous mais la pluspart) de la SNRH , ces gens la sont comme nous tous sauf qu’ils sont pris à la gorge .C’est le management avec ces pratiques douteuses qui est condamnable .Trop c’est trop il faut réagir .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :