CONDITIONS SOCIALES DANS LE REMORQUAGE PORTUAIRE

Par son jugement du 15 juillet dernier le Conseil d’Etat considère que la SNRH ne démontre pas que les marins de cette société, bénéficient de leurs repos quotidiens, de leurs congés , de leurs repos hebdomadaires ainsi que des jours fériés.

Selon la SNRH, 5 équipes supplémentaires devraient être embauchées.

Ce jugement met finalement un terme à plus de 4 années de dénonciation des conditions de travail dans cette société qui a enregistré un taux de turn over de prés de 50% de ses officiers et de 65% de ses matelots en l’espace de trois années.

Mais au delà qu’il est avéré maintenant que la SNRH n’est pas dans les clous, ce jugement  réaffirme une jurisprudence constante à savoir que la liberté d’entreprise est une liberté certes fondamentale mais qui doit s’exercer dans le respect de la législation et de la réglementation, « tout spécialement lorsqu’elles poursuivent une exigence aussi impérieuse que la protection des salariés. » (CE-n°341238-15 juillet 2010)

Advertisements

Un commentaire pour CONDITIONS SOCIALES DANS LE REMORQUAGE PORTUAIRE

  1. Lorelei dit :

    On notera donc d’autant mieux ton sens du sacrifice (ou du masochisme) pour être resté « chez les bourreaux » jusqu’au bout….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :