PRESQUE UN AN JOUR POUR JOUR APRES AVOIR ETE SUSPENDU PAR LA DDTM, ils s’en vont du HAVRE

Départ des remorqueurs du Port du Havre. Le 4 janvier 2011 à 16h00

L’histoire de la SNRH, peut être vue comme une tentative de la part d’investisseurs privés de démontrer à un autre état que le remorquage portuaire peut s’exercer d’une autre manière et ce avec la complicité des autorités administratives et à l’insu des salariés. La finalité à court terme étant  de baisser le prix de la « remorque » et à moyen terme de mutualiser les moyens des deux sociétés pour éviter les attentes des usagers liés aux clientélismes avec le risque en phase finale du projet d’une remontée des tarifs suite à une entente entre les opérateurs. Le projet a capoté pour plusieurs raisons :

Des raisons liées à l’investisseur lui même : Pour arriver à ses fins, sa seule marge de manœuvre était de jouer sur la masse salariale : demande réduction des équipages, attaque des arrêtés d’extension des conventions collectives , non application de ces dernières, refus d’appliquer la veille permanente. Ce passage en force a bien évidemment créé une levée de bouclier légitime de la part des syndicats signataires qui se sont défendus sur le même terrain juridique. Est ce une bonne entrée en matière que de s’attaquer directement à des actes ministériels quand on vient s’implanter dans un pays ? Même en s’alliant avec un opérateur déjà présent dans le pays (en l’espèce la SORMAR), personne ne s’y est trompé.

Des raisons liées à l’autorité administrative : Si le lobby exercé par les autorités portuaires à fonctionner un temps sur les autorités maritimes, force est de constater que lorsque suite à la réforme sur les services déconcentrées de l’état et la mise en place des Délégations Départementales des Territoires et de la Mer début 2010 (ce qui équivaudrait aux échecs au Rock) les cartes ont été redistribuées. L’administration maritime a alors joué sa partition sans sortir de son rôle, sans idéologie en toute neutralité et intégrité en y mettant les moyens à savoir un avocat , obligation à laquelle elle n’est pas tenue devant les tribunaux.

Des raisons liées aux salariés : En interne, pour que le projet fonctionne, il aurait fallu dans l’idéal que les salariés se contentent de leur sort, ne soient pas informer de leurs droits et donc qu’il n’y ait pas de syndicats dit traditionnels. Il est toujours possible pour un employeur d’arriver à cette paix social interne par des méthodes de management qui ont fait leur preuve, ainsi que par des méthodes de recrutement ciblée. Mais force est de constater , en l’espèce, les limites de ces méthodes : le turn over important enregistré au sein des équipages l’atteste, et l’action tout d’abord isolée du DS CFDT, rejoint a la fin par une vingtaine d’adhérents montre la limite de ces dernières. En externe, les salariés de la concurrence ont démontré que contrairement à ce qui s’est passé en Allemagne, on peut lutter efficacement face à ce genre d’opérateur par des actions concertées et réfléchies. Très peu d’arrêt de travail ont été enregistré pendant ces quatre dernières années du côté de la concurrence.

 

Trois à destination de Falmouth et 2 à destination de Rotterdam

Des raisons liées à l’objectif même : Pour vendre son projet, l’opérateur se présente comme un briseur de monopole et propose la concurrence. Pour l’image du Port çà fait bien !!. Sauf que personne n’est dupe, les experts, les économistes nous le disent la concurrence ne peut se mettre en place en présence de deux fournisseurs, et pire encore sur un marché qui n’est pas en net progression. Sur ce point le projet présentait une faille qui n’a jamais été comblée. La concurrence ne pouvait être « durable » que suite à une entente avec les risques que cela comporte sur les tarifs. Pour le coup la concurrence a pleinement joué, l’opérateur le plus faible est parti. Le briseur de monopole s’est retrouvé pris à son propre jeu.

Advertisements

Un commentaire pour PRESQUE UN AN JOUR POUR JOUR APRES AVOIR ETE SUSPENDU PAR LA DDTM, ils s’en vont du HAVRE

  1. essaimeurs dit :

    Reblogged this on Essaimeurs Picards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :